Parti de Lyon à midi quarante cinq, c'est parti. Je n'ai rien fait, attentif tout le voyage.

Environ deux heures pour aller à Munich, en survolant les Alpes pendant les trois quarts du trajet (boisson à volonté avec un croissant), puis deux heures d'attente. Le temps de trouver la porte, de prendre un café (gratuit et à volonté). Encore une fois, j'était un peu en mode automatique. Pas beaucoup de sentiments juste détaché du moment tout en garantissant le nécessaire. J'ai vue que l'aéroport de Munich était gigantesque, jamais vue d'aussi grand. Tout simplement un centre commercial avec ici et là quelques portes pour embarquer (seulement 48 à mon niveau, il y en a 6 en tout).

L'heure venu, et c'est reparti, un vol au dessus d'une mer de nuages (avec une fois de plus boisson à plus soif), puis atterrissage à Gothemburg.

Récupération des bagages puis j'embarque dans le premier bus pour la ville, l'aéroport étant à environ quarante kilomètres. Une fois sur place je trouve la gare facilement (juste à coté du terminal). Après quelques renseignements une petite heure d'attente puis dernière étape avant l'arrivée. Deux petites heures de train troisième arrêt ça y est. Je suis arrivé à Mellerude, petite commune de neuf mille habitants environ.

Accueil agréable de deux volontaires sortantes et d'une entrante. Je mange pendant qu'elles discutent, elles m'ont préparé des crêpes. Une douche puis une nuit réparatrice avant ma première journée qui commence à neuf heures et demi.Voyage

Occupé à ne rien manqué je n'ai pris aucune photos. Gothenburg est une belle ville, et j'aurai sans doute l'occasion d'y retourner, et des paysages il y en aura.